Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/06/2018

Savoir ce qu'est un communiqué de presse, par Stéphane Demazure

presse, journalisme, stéphane demazure

Définition

Un communiqué de presse est tout d'abord rédigé à l'attention des journalistes, indique Stéphane Demazure, lui-même membre d'un groupe de presse et spécialisé dans le journalisme. Il s'agit de leur communiquer une information pertinente et concise ; il s'agit donc d'un document informatif et non promotionnel.

Comment rédiger un bon communiqué de presse ? Les conseils de Stéphane Demazure

Si la rédaction d'un bon communiqué de presse dépend de nombreux critères et de nombreuses méthodes, certaines d'entre-elles sont quasi-indispensables pour réussir, ce que Stéphane Demazure vous propose de découvrir ci-dessous :

Se positionner

Sachez tout d'abord que le milieu de la presse est un marché extrêmement encombré. Il va falloir que très rapidement, en lecture rapide du communiqué, le journaliste où se positionner, indique Stéphane Demazure. Quel type de marché ? Par rapport à quel autre acteur ? Comment bien se positionner pour son communiqué de presse ?

Il faut identifier la façon dont les autres acteurs vont parler et prendre la parole. Pour ce faire, précise Stéphane Demazure, identifier les termes-clé et les reprendre dans la communication. Cela permet en effet de se positionner sur le marché voulu et d'avoir davantage de champs pour identifier l'autre et décerner les différences.

Se positionner permet également d'indiquer quel type d'acteur l'on est : éditeur ? société de service ? journaliste ? groupe de presse comme celui de Stéphane Demazure ? Autre aspect : il est important de mesurer la clarté du positionnement en demandant par exemple à quelqu'un qui n'est pas du tout dans le monde du journalisme. Cela apportera un regard extérieur pour savoir si le message est clair et compréhensible.

Démontrer

Pour éviter qu'un journaliste soit dubitatif face à un communiqué de presse, il convient d'y insérer, parfois de manière brève, les réalisations, chiffres et données liées à l'information transmise dans le communiqué. Si l'on se présente sous la forme de développeurs par exemple, pourquoi ne pas montrer de façon concise ses logiciels, interroge Stéphane Demazure?

Les projets à venir, tant qu'ils ne sont pas confidentiels peuvent également être évoqués pour encore plus de crédibilité. Ne pas hésiter non plus à fournir les publications si vous travaillez par exemple avec des personnalités spécialisées dans un domaine professionnel en rapport avec le communiqué. En d'autres termes, ne pas hésiter à démontrer ce que l'on dit. La parole doit être prise au sérieux en démontrant ce qui est dit.

Utiliser son écosystème

Si un contrat est signé avec une grosse société par exemple, il faudra absolument les convaincre qu'un communiqué de presse avec vous est nécessaire. Leur notoriété va vous permettre de "monter une marche" comme sur un escalier, illustre Stéphane Demazure.Autre exemple : au cours d'un gros évènement sur le marché, il faut profiter de ce dernier pour communiquer sur un thème connexe (l'attention des journalistes se focalisant sur l'évènement) et se faire entendre plus facilement.

L'attention des journalistes est en éveil, c'est l'occasion parfaite pour communiquer. Les réactions à l'actualité sont bien évidemment à favoriser également, comme dans tout métier du journalisme, rappelle Stéphane Demazure.

Recommencer si nécessaire

Malgré le suivi de tous ces conseils, cela peut ne pas marcher du premier coup et cela demande beaucoup de travail. En respectant les trois premières étapes présentées par Stéphane Demazure et en les répétant régulièrement (au moins toutes les 6 semaines en termes de communiqué), les résultats obtenus pourront s'avérer excellents.