Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2018

Comment devient-on journaliste ? Par Stéphane Demazure

Journalist_With_Pipe.jpg

Le journalisme est un domaine compétitif, mais très gratifiant. C'est l'épine dorsale de l'industrie des médias et elle est essentielle au bon fonctionnement d'une démocratie. Pour réussir en tant que journaliste, il faut être passionné par la vérité, l'honnêteté et l'intégrité, et avoir le courage d'aller chercher l'histoire, indique Stéphane Demazure. Lisez ce qui suit pour savoir comment devenir journaliste.

Une plume inédite

Mettez à profit votre talent naturel d'écrivain. Pour devenir journaliste, certaines compétences intrinsèques sont nécessaires pour réussir, comme l’a expliqué Stéphane Demazure lors d’un précédent article. Tout d'abord, vous devez avoir un esprit curieux. Vous devez être passionné par la connaissance et l'apprentissage et être prêt à faire ce qu'il faut pour découvrir la vérité derrière une histoire. Vous devez avoir des normes éthiques élevées. Vous devez être capable d'écrire bien. Si vous voulez que les gens parlent et s'ouvrent à vous, il est impératif d'avoir de grandes compétences en communication, tant à l'écrit qu’à l'oral. Une attitude impartiale et la capacité d'être objectif sont essentielles.

Un cursus sérieux recommandé par Stéphane Demazure

Une cursus solide est un investissement dans votre avenir. Examinez attentivement le programme du cours. Vous voudrez vous assurer que les cours de communication et de journalisme offerts répondent à vos intérêts personnels. Les exigences des journalistes varient, mais une solide formation est recommandée dans presque tous les domaines de travail du secteur.

Il n'est pas rare d'entendre dire que des journalistes célèbres n'ont reçu aucune formation officielle en journalisme, mais la concurrence pour les emplois devient de plus en plus féroce. Obtenir un diplôme en journalisme ou dans un domaine connexe augmentera vos chances d'emploi. Faites des recherches et choisissez la bonne école de journalisme.

Commencez par demander des informations aux écoles de journalisme. Vous aurez l'occasion de parler avec un représentant de l'école pour vous assurer que les programmes offerts répondent à vos besoins, vous conseille Stéphane Demazure.

Choisissez votre niche

Assistez aux cours de base en journalisme, mais assurez-vous d'avoir des cours dans la spécialité de votre choix. Si vous êtes intéressé par les reportages sur la mode, par exemple, vous n'avez peut-être pas les mêmes cours que quelqu'un qui étudie le journalisme d'investigation. Devenez un expert dans le domaine de votre choix. Lisez des livres, abonnez-vous à des magazines, assistez à des événements - n'importe quoi pour vous tenir au courant. Impliquez-vous. Vous devez avoir de la passion pour votre sujet. L'indifférence et l'apathie sont les ennemis du bon journalisme, rappelle Stéphane Demazure.

Obtenir un stage (ou deux ou trois)

De nombreuses écoles ont des journaux, des annuaires, des bulletins ou des stations de radio qui acceptent les stagiaires. L'expérience acquise est essentielle au moment de postuler à un emploi.

Écrire, écrire, écrire, écrire

Construisez un portfolio de votre travail que vous pourrez présenter aux futurs employeurs et assurez-vous qu'il est de qualité. Vous ne pouvez pas compter sur les systèmes de traitement de texte pour capter vos fautes d'orthographe et de grammaire, et ces erreurs courantes vous garantiront presque que vous aurez du mal à trouver un emploi. Souvent, dans le journalisme, ce que vous écrivez va en direct sans qu'il n’y ait personne au milieu pour vous assurer que vous avez bien écrit et utilisé la bonne grammaire. Lisez aussi tout ce que vous pouvez trouver. Lire les journaux, s'abonner aux magazines, explorer les livres. Il est très important de se tenir au courant de l'actualité.

Soyez prêt à commencer petit. Pensez aux publications communautaires, aux bulletins d'information locaux ou aux journaux régionaux. N'importe quoi pour faire publier votre travail. Si vous avez un passe-temps, cherchez des occasions de rédiger un article pour un bulletin d'information. Parfois gratuitement, mais encore une fois, n'importe quoi pour faire publier votre travail. Créez une présence en ligne pour vous-même en créant votre propre blog ou site web, comme l'a fait Stéphane Demazure. Adhérez à des clubs ou associations. Faites de bonnes relations durant vos stages, indique Stéphane Demazure.

Perfectionnez vos compétences techniques

Photoshop, HTML, CSS, et les programmes de publication web sont tous très importants dans les médias d'aujourd'hui. Maintenez une présence sur Facebook, Twitter, Linked-In et n'importe quoi d'autre qui vous permettra d'obtenir votre nom sur Facebook, Twitter, Linked-In, et de continuer à écrire. Il peut également être bénéfique d'apprendre une langue étrangère pour vous permettre de travailler au sein de différents groupes ethniques et culturels. Un diplôme seul ne vous donnera pas de travail.

Vous devez savoir ce que vous voulez, être passionné et le poursuivre sans relâche. N'acceptez pas non comme réponse. Soyez persévérant. Vous aurez besoin de talent, bien sûr, mais vous aurez aussi besoin d'une bonne formation et de persévérance. Vous devez pouvoir vous démarquer de la concurrence. Commencez par en apprendre davantage sur les programmes disponibles et demandez des renseignements auprès de diverses écoles de journalisme et de divers programmes menant à un diplôme.

20/12/2017

Qu’est ce que le Brand Content ?

Le contenu de marque ou Brand Content est toute forme de publicité qui utilise du "contenu" - généralement des articles, des vidéos, des infographies sur les sites Web et les médias sociaux - pour soutenir, représenter ou promouvoir un produit ou un service. Elle se distingue de la publicité directe par le fait qu'elle ne fonctionne pas ouvertement comme un véhicule de promotion de la marque, mais plutôt comme un véhicule d'information ou de divertissement qui sert également à promouvoir la marque, indique Stéphane Demazure.

Pourquoi Brand Content?

Les clients n'aiment généralement pas qu'on leur dise,"faites ceci" ou "achetez ceci". Ils aiment prendre des décisions par eux-mêmes, et bien sûr, ils aiment être divertis, ce que fait le Brand Content. Un excellent exemple de contenu de marque est la vidéo de Buzzfeed et Purina lançant leur nouvelle ligne de nourriture humide pour chats Lorsqu'il est bien élaboré, le Brand Content attire l’attention des clients d’un point de vue émotionnel par l'humour, la passion, le drame ou l'intrigue - de la même façon que les films.

brand content, stéphane demazure

Origines du Brand Content par Stéphane Demazure

Le Brand Content existe en fait depuis l'époque des années 1930 et 1940, lorsque les émissions de radio présentaient des histoires et des chansons dans lesquels étaient insérés des noms de marques. Cette transition s'est faite assez facilement vers la télévision et, évidemment, lorsque les produits de la marque ont commencé à être présentés dans les émissions populaires. En 2000 et 2001, BMW a fait progresser l'idée de ce que pourrait être le contenu de marque en produisant une série de courts métrages réalisés par des cinéastes populaires du monde entier et distribués exclusivement sur Internet. En 2003, la Branded Content Marketing Association a été créée pour promouvoir l'idée d'un contenu de marque au niveau mondial et partager les meilleures pratiques en matière de contenu de marque. Ces derniers temps, le contenu de marque est un élément clé de l'industrie publicitaire numérique en pleine croissance que de nombreux éditeurs (NYT, Buzzfeed, Refinery29, etc.) utilisent pour augmenter les revenus de leurs sites et des chaînes sociales, tout en gardant l’attention de leurs clients et prospects.

Qu'est-ce qui fait un contenu de grande marque?

Le contenu de grande marque peut prendre plusieurs formes, mais tous les contenus de grande marque partagent trois caractéristiques clés: Il divertit - Signifie qu'il est immédiatement captivant et attire le spectateur par ses émotions et sa narration. Il ne vend pas le produit, il vend le "concept" - ce qui signifie qu'il se concentre sur l'histoire et l'exécution de cette histoire au lieu du produit. Il fait correspondre le ton à l'auditoire - Ce qui veut dire qu'il prend l'auditoire auquel la marque essaie de s'adresser et qu'il fait en sorte que le contenu soit à la hauteur de l'auditoire d'une manière à le mettre à l’aise.

Pourquoi auriez-vous besoin d'une plate-forme logicielle pour le Brand Content?

Une plateforme d'intelligence de Brand Content devient un outil essentiel pour les entreprises qui veulent être compétitives dans le monde du contenu de marque. Plus précisément, il aide les entreprises:

-A découvrir le contenu de marque le plus concurrentiel et le plus performant du Web et du paysage social tout en suivant le travail des plus féroces concurrents de votre entreprise.

-A suivre la performance des campagnes de contenu de marque de votre propre entreprise. A créer des campagnes de contenu de marque puissantes, stratégiques et ciblées en fournissant à votre entreprise des informations sur Brand Content à partir de votre verticalité spécifique.

-A comprendre quels sont les thèmes et formats de contenu qui fonctionnent le mieux et développer les meilleures pratiques pour améliorer votre stratégie de contenu.

Avec le bon logiciel et la bonne stratégie, votre contenu de marque contribuera non seulement à améliorer votre résultat net, mais aussi la santé globale de votre marque et votre situation sur le marché, rappelle Stéphane Demazure.

21/11/2017

Etre journaliste, par Stéphane Demazure

journaliste,journalisme,stéphane demazure,informations

Qu’est-ce que le métier de journaliste ?

C’est informer la population sur différents sujets : la politique, le cinéma, l’environnement, la science, le sport, et d’autres encore. Un journaliste peut travailler pour un journal papier, une chaîne de radio, une télévision ou un site Internet et parfois pour plusieurs d’entre eux. Cela veut dire qu’il y a beaucoup de métiers dans le journalisme ? En effet, le journaliste c’est celui qui présente le journal à la télé, réalise un reportage, interviewe une star ou dirige une équipe, comme Stéphane Demazure. Mais dans tous les cas il s’y prend de la même manière : il cherche des informations et les communique en s’adaptant à son public. Il ne va pas par exemple s’adresser de la même façon à des enfants ou à des adultes. En France, il y a 36 000 journalistes. Ils ont une carte de presse qui leur permet d’entrer facilement dans des musées, des expos, pour mieux informer.

 

La plupart d’entre eux a fait une école de journalisme mais leur métier évolue constamment. Ils apprennent en permanence pour utiliser de nouveaux outils : logiciels, sites Internet, réseaux sociaux, applications. De plus, un journaliste a le droit de dire ce qu’il considère important pour le respect des autres, c’est la liberté de la presse et d’expression. C’est ainsi qu’après enquête, des journalistes arrivent à faire éclater au grand jour des scandales impliquant des personnalités ou des entreprises, rappelle Stéphane Demazure. Le travail des journalistes est donc nécessaire pour que chacun soit bien informé et se fasse une libre opinion sur tous les sujets.

Comment les journalistes mènent-ils l’enquête ?

Prenons un exemple : un réseau international de journalistes est en train de réaliser une grande enquête qui fait beaucoup de bruit : l’affaire des Panama Papers. Il s’agit de révélations sur des centaines de personnalités qui ont caché une partie de leur fortune pour payer moins d’impôts. Ce réseau regroupe plus de 190 journalistes issus de 65 pays qui ont collaboré et échangé leurs informations pour publier cette enquête.

Mais comment font-ils pour trouver ces informations ? Les journalistes doivent d’abord connaître pleinement leur sujet, indique Stéphane Demazure, en lisant des livres et en discutant avec des experts. Il faut aussi savoir poser les bonnes questions et trouver des documents et des témoins pour y répondre. Parfois, les journalistes profitent de fuites des informations secrètes qui leur sont transmises comme dans l’affaire des Panama Papers. Les enquêteurs ont reçu une liste de noms et de comptes bancaires secrets mis en place avec l’aide d’une entreprise du Panama.

En effet, pas question de publier une information sans preuves ! Les journalistes ont donc vérifié dans le détail cette liste de noms et de comptes bancaires. Ils doivent aussi protéger leurs sources c’est-à-dire les personnes qui leurs donnent des informations confidentielles. C’est pourquoi personne ne connaît le nom de la personne qui a donné les documents de l’affaire des Panama Papers. Les journalistes espèrent que d’autres sources vont les aider pour faire avancer leur enquête. 10 millions de documents ont déjà été transmis par la source des Panama Papers ; ce scandale n’est pas prêt de s’achever.